Accueil Uncategorized Gambie: La procureur Fatou Bensouda accusée de fermer les yeux contre les...

Gambie: La procureur Fatou Bensouda accusée de fermer les yeux contre les crimes commis sous Yaya Jammeh

205
0
PARTAGER
fatou bensouda

La procureur générale de la Cour pénale internationale Fatou Bensouda, ancienne ministre de la Justice sous Yahya Jammeh, est accusée d’avoir fermé les yeux sur certains crimes, selon les médias.

La Commission vérité, réconciliation et réparation a été créée pour rendre compte des violations graves des droits de l’homme perpétrées sous le régime de Yahya Jammeh, entre juillet 1994 et janvier 2017.

La commission continue ses auditions, des anciens hommes de main de Yahya Jammeh, surnommés les « Junglers ». ceux ci ont été entendus et certains d’entre eux n’ont pas hésité à avouer avoir participé à des assassinats.

Les victimes exigent la comparution de la procureur de la Cour pénale internationale (CPI), la Gambienne Fatou Bensouda, qu’elles accusent de complicité pour son silence au moment où elle était procureur principale puis ministre de la Justice de Yahya Jammeh.

Fatou Bensouda est aujourd’hui procureur de la Cour pénale internationale depuis 2012. 

Le 4 avril dernier, la Procureur était au centre d’information parce que le gouvernement des États-Unis avait révoqué son visa d’entrée dans le pays pour avoir ouvert une enquête sur de possibles crimes de guerre commis par l’armée Américaine en Afghanistan.

Bensouda enquête sur les crimes commis en Afghanistan depuis novembre 2017, notamment sur le rôle présumé du gouvernement américain dans la torture et la détention de suspects terroristes. Cependant, la CPI n’a pas encore ouvert d’enquête formelle à cet égard.

cette même procureur de la CPI, Bensouda, avait demandé aux juges le mois dernier d’approuver les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité retenus contre un homme soupçonné d’avoir commis des atrocités à Tombouctou, au Mali. Al Hassan Ag Abdoul est soupçonné de crimes comprenant la destruction de monuments culturels et l’application de politiques ayant conduit à l’esclavage sexuel de femmes et de fillettes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here