Accueil Afrique Financement du Force-Covid-19 : L’Ue offre près de 100 milliards

Financement du Force-Covid-19 : L’Ue offre près de 100 milliards

558
0
PARTAGER

Sur une enveloppe de 250 millions d’euros destinée à aider les pays africains, l’Union européenne a consacré 150 millions d’euros, soit 98,250 milliards de francs Cfa, au Force Covid-19 du Sénégal. Une somme non remboursable.

Le Sénégal va recevoir 150 millions d’euros, soit 98 mil­liards 250 millions de francs Cfa de l’Union européenne (Ue). Cet appui entre dans le cadre du Fonds de riposte et de solidarité contre les effets du Covid-19 (Force Covid-19), a annoncé hier, l’ambassadrice de l’Union européenne au Sénégal. Irène Min­gasson a précisé, lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre de l’Economie, du plan et de la coopération, que cet appui est un don non remboursable.


«L’enveloppe est ainsi répartie : 130 millions d’euros en aide budgétaire directe et 20 millions d’euros en redéploiement de projets. Le tout en don. Nous avons privilégié la modalité qui offrira au gouvernement la plus grande flexibilité et la plus grande rapidité d’actions, c’est l’appui budgétaire direct. 130 millions d’euro seront décaissés en soutien au Force Covid-19. Ces dons pourront être associés en étroite collaboration avec d’autres partenaires comme le Fmi et la Banque mondiale, les banques européennes à des mesures d’appui pour la situation économique et à des aides sociales pour lever d’autres financements», a déclaré Irène Mingasson, tout en précisant que c’est au total une enveloppe de 250 millions d’euros que l’Ue a mis en place pour aider tous les pays africains à faire face aux conséquences économiques du Covid-19.
A la question de savoir pourquoi le Sénégal à lui seul a obtenu plus de la moitié de cette somme, Irène Mingasson répond ceci : «C’est le reflet de la qualité de notre partenariat. Et notre capacité à travailler à travers la modalité de l’aide budgétaire. Il n’y a pas eu un critère de répartition par pays. C’est le fruit de discussions qui ont eu lieu à l’intérieur de chaque pays et le reflet que le pays a pour l’Ue.»

Un engagement de 713 milliards sur la période 2018-2022
Le ministre de l’Economie, du plan et de la coopération a expliqué que sur cette enveloppe de près de 100 milliards de francs Cfa de don, les 85 milliards iront directement au Force Covid-19. Soit la plus grande contribution après celle de l’Etat au Force Covid-19.


«Le reste en projets à réorienter dans les besoins de l’heure. Cela est d’autant plus important que la contribution est sous forme de don et suivant la modalité de l’aide budgétaire. Qui est plus flexible et permet au gouvernement de mieux prendre en charge les besoins des populations en mode d’urgence. La pandémie a déjà un impact négatif sur l’économie se manifestant par une détérioration rapide des conditions socio-économiques. L’Ue a réagi à cet appel à la solidarité. Je voudrais noter que les 85 milliards de francs Cfa seront versés au Force Covid-19 mais le reste (…) pourra être comptabilisé en dehors du Force Covid-19 pour maximiser les ressources disponibles pour atteindre les populations», a dit Amadou Hott. Le ministre de l’Economie, du plan et de la coopération rappelle que pour faire face à cette situation, l’Etat a élaboré le Programme de résilience économique et social (Pres) et mis en place le Fonds de riposte contre les effets du Covid-19 dénommé «Force Covid-19» doté de 1 000 milliards de francs Cfa. Pour son alimentation, le chef de l’Etat a lancé un appel de solidarité à tous les partenaires au développement, au secteur privé et aux bonnes volontés. L’Union européenne, en partenaire fidèle, a réagi à cet appel à la solidarité.
M. Hott d’ajouter que malgré le contexte difficile marqué par les discussions en cours sur le futur cadre pluriannuel de programmation avec les pays Acp, l’Ue a tenu à revisiter les engagements en cours pour explorer les marges pouvant être dégagées à travers les plans d’actions 2020 et 2021.
«Votre seul objectif était de répondre avec célérité aux besoins urgents de financements de notre Programme de résilience économique et social en vue de faire face à cette pandémie.
Au mois de décembre dernier, lors de l’exercice de revue du cadre de programmation conjointe européenne, il était apparu que votre engagement total avait atteint un montant de 1087 millions d’euros, soit environ 713 milliards de francs Cfa sur la période 2018-2022 et dépassant largement toutes nos estimations. Malheureu­sement, cette pandémie est venue frapper durement nos économies», dit-il à Mme Mingasson.

lequotidien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here