Home MONDE Festival de Fria #Fristival

Festival de Fria #Fristival

230
0
SHARE

La seconde édition du Fristival se tient actuellement à Fria. Mr Mamadou Gueye Le président du Comité local d’organisation de ce festival annuel affiche sa totale satisfaction.

senalioune.com est aussi avec celle ci

Mamadou Gueye président du comité d’organisation du festival #fristival de fria

Le Fristival est à sa seconde édition. À l’origine de cet événement culturel… ?

Le Festival est une initiave d’un fils de Fria en l’occurrence Macka Traoré. C’est suite à la fermeture de l’usine et les difficultés des populations résultant de cette crise. Que l’idée de soutenir moralement les Friaka (NDLR les citoyens de Fria) par ce festival a vu le jour. Macka avec son ONG Fria Relève Toi, a réfléchi à l’idée de mettre de la joie dans les coeurs. Si bien avec ses amis de Conakry, ils ont germé ce que vous constatez aujourd’hui à travers ce grand festival. Un festival qui devait se tenir à Conakry qu’ils ont delocalisé pour Fria. Comme toute manifestation culturelle de grande envergure, ce festival n’est pas seulement un passage d’artistes sur la scène, il y’a toute game d’activités à côté. Des ateliers, la formation, une foire entre autres.

L’organisation n’étant pas une mince affaire comment avez vous pu collecter des fonds pour financer ce festival et le faire bénéficier gratuitement ?

À sa première édition il y a eu des mécènes, des personnalités locales qui nous ont assisté. Les sponsors étaient absents. Ce fut au tout début un casse-tête chinois. Nous l’avions fait de manière délibérée sans maison. Grâce aux commerçants de Fria et des personnes ressources l’événement avait été une réussite. Cette année l’événement est signé Orange Guinée et cela sans publicité aucune. Le Fristival par ce partenaire de taille a pris de la dimension. Plus 60 artistes, 600 bénévoles et 20.000 personnes. C’est le moment de lancer un appel aux autres sociétés de venir s’ajouter à Orange pour donner plus de force au Fristival à fin que Fria soit la plate-forme de tous les festivals en république de Guinée.

Le marché de l’evementiel guinéen connaît quelques difficultés d’ordre infrastructurel à Conakry notamment on avait noté des cas de morts, des agressions charnelles. Le Fristival a fait exception…. ?

L’adhesion de la population de Fria, maturité de la jeunesse de cette ville est le secret de la réussite du Fristival. Nous ne pouvons que nous en féliciter. La jeunesse de Fria est vraiment émancipée il faut avoir le courage et l’honnêteté de le dire. Nous n’avons connu aucun cas d’agressivité physique, aucune forme de dérapage. L’ordre sécuritaire est assuré par les jeunes de Fria ( il me montre du doigt les barrières derrière lesquelles des jeunes maintiennent les festivaliers avec discipline).

Macka Traore président de l’ONG fria relève toi

Suite à cette crise liée à la fermeture de l’Usine Kimbo, la première unité de production d’alumine en terre africaine, beaucoup de jeunes ont déserté cette cité, quel message leur adressez-vous ?

De revenir et s’investir à Fria ( Il coupe). C’est le message fort que je lance à leur endroit. Fria dans le temps était appelé « Petit Paris » de la Guinée. Car il faisait bien y vivre. Le Guinéen n’aimait pas passer les fêtes de fin d’année ailleurs en Guinée qu’à Fria. Cette crise de cinq années a remis le désespoir dans le quotidien des Friaka. Aujourd’hui c’est de leur dire que Fria s’est relevé. Alors ils doivent revenir. On est mieux chez soi qu’ailleurs. Fria s’est relevé et Fria va continuer à se relever, c’est le message que j’ai à leur dire.

Votre dernier mot, bien vrai que pour un vivant il n’y a pas de dernier mot ( rires)?

Nous remercions le Tout-puissant pour la réussite du Fristival, qu’Allah bénisse le Promoteur de ce festival, nous remercions senAlioune.com d’avoir effectué le déplacement depuis Dakar. Et qu’il donne la baraka de nous retrouver là l’an prochain avec de nouvelles colorations culturelles extra-friaka, c’est-à-dire d’ailleurs et d’ici. Merci merci et merci.

 

Interview réalisée par
Ibrahima Diallo/ senalioune.com Fria, Guinée

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here