Accueil ETATS-UNIE Etats Unis: Vote proche sur l’accord du financement de la sécurité frontalière

Etats Unis: Vote proche sur l’accord du financement de la sécurité frontalière

366
0
PARTAGER
sécurité frontalière

Le président Trump devrait signer le projet de loi sur la sécurité frontalière en cours de finalisation mercredi, qui empêcherait le gouvernement de fermer ses portes ce week-end, selon ses proches.

M. Trump a déclaré qu’il examinerait sérieusement la législation, qui prévoit beaucoup moins d’argent pour la construction de barrières à la frontière américano-mexicaine que ce qu’il a réclamé, sans toutefois donner l’assurance qu’il la signerait. Il a dit qu’il ne voulait pas voir un autre gouvernement fermer, tout en indiquant qu’il continuait à chercher des moyens de trouver plus de financement pour le mur au-delà de ce que le Congrès attribue.

“Nous avons beaucoup d’argent pour beaucoup d’autres choses”, a déclaré M. Trump, sans fournir de détails. «Avec un mur, ils veulent être radins. Nous avons des options que la plupart des gens ne comprennent pas vraiment. »Par le passé, M. Trump a déclaré qu’une urgence nationale était nécessaire pour rediriger les fonds au mur, en contournant le Congrès. Les démocrates sont censés contester tous les efforts visant à déplacer des fonds sans l’approbation du Congrès.

Pendant ce temps, les législateurs ont réglé certaines complications de dernière minute mercredi alors qu’ils s’efforçaient de traduire l’accord en texte législatif plus tard dans la nuit. Le problème le plus important était de savoir s’il fallait inclure les arriérés de salaire des entrepreneurs fédéraux pour compenser la perte d’indemnisation lors de la fermeture record du gouvernement qui a pris fin le mois dernier. Les législateurs démocratiques soutiennent les arriérés de salaire, mais la Maison Blanche hésite.

Les législateurs débattaient également d’une extension de la loi sur la violence à l’égard des femmes, qui prévoit le financement de programmes de prévention de la violence domestique et de renforcement des poursuites.

Les Démocrates de Chambre poussent au lieu de présenter plus tard une nouvelle version du projet de loi qui empêcherait les personnes protégées par une ordonnance de protection de posséder une arme à feu et empêcherait l’expulsion de victimes de violence domestique basée sur les agissements de leurs agresseurs.

Un vote à la Chambre sur les dépenses prévues était prévu jeudi soir et devrait être adopté, même si les législateurs s’opposeront à la législation, tant du côté gauche que droit du spectre politique. On ne sait pas encore quand le Sénat voterait.

wall street journal traduit par senalioune

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here