Accueil ETATS-UNIE Etats Unis élection: débat des démocrates sur l’immigration Biden v Castro

Etats Unis élection: débat des démocrates sur l’immigration Biden v Castro

191
0
PARTAGER
democrate debat on immigration

Les candidats se sont disputés sur l’immigration, ce mercredi lors de leur second débat. Joe Biden (ancien vice-président sous Obama) le favori, est attaqué de tous part.

Sur l’immigration, un sujet controversé aux Etats unis, une dispute a éclaté entre Biden et Castro, qui ont tous deux servi dans l’administration Obama. 

Julian Castro a défendu son projet controversé de dépénalisation des passages frontaliers non autorisés, le mettant en contradiction avec Joe, qui a déclaré: “Je ne l’ai jamais entendu parler de cela” alors qu’il était secrétaire au logement et au développement urbain. 

Biden a ajouté plus tard: “J’ai le courage de dire que son plan n’a pas de sens”. Biden a plaidé pour le rétablissement de certaines sanctions pénales pour les passages frontaliers non autorisés. “Le fait est que lorsque des personnes franchissent illégalement la frontière, il est illégal de le faire”, a-t-il déclaré. “Sauf si elles demandent l’asile”. 

Castro répondant à Biden, “Il semblerait que l’un de nous ait appris la leçon du passé” insinuant du soutien de Biden au ségrégationniste dans les année 80. Castro déclare qu’il a la volonté d’assouplir les lois en vigueur et de ne pas pénaliser les personnes cherchant à améliorer leur vie aux États-Unis. 

Bennet une autre candidat s’est aligné avec Biden, tandis que Harris la sénatrice de Californie s’est positionné plus près de Castro. Pendant ce temps, les manifestants ont interrompu les échanges. Joe Biden a également fait l’objet de critiques de la part de Blasio concernant le nombre record d’expulsions ayant eu lieu sous Obama.

De Blasio. a posé une question à Biden, ce dernier esquiva mais De Blasio insiste à une repose de Biden “Je n’ai pas entendu dire si vous avez essayé d’arrêter ou non les déportations sous Obama, en utilisant votre pouvoir pour exercer votre influence à la Maison Blanche”. “Pensiez-vous que c’était une bonne idée ou pensez-vous que c’était quelque chose qui devait être arrêté”? 

Biden a répondu qu’en réalité, la réponse était secrète. «J’étais vice-président. Je n’étais pas le président. Je garde ma recommandation en privé », a-t-il déclaré. 

Cela a amené un attaque de Booker. C’est un signe de la distance qui sépare les candidats à la présidence démocrate en matière d’immigration. Le président Trump a déplacé la politique du gouvernement sur l’immigration à droite. “Vous invoquez le président Obama plus que quiconque dans cette campagne”, a déclaré Booker. “Vous ne pouvez pas le faire seulement quand cela vous convient.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here