Accueil ETATS-UNIE Etats Unis: Des représentants Noires du congrès visitent le centre de...

Etats Unis: Des représentants Noires du congrès visitent le centre de détention des immigrés Africains au Mexique

468
1
PARTAGER
immigrés africains au mexique

Des membres du Congrès Américain (Congressional Black Caucus)  se sont rendus hier dans un centre d’hébergement pour demandeurs d’asile africains à Tijuana pour discuter du traitement qu’ils ont reçu au Mexique.

Les représentantes de la Californie, Karen Bass et Barbara Lee, ainsi que la représentante de New York, Yvette Clarke, ont effectué le voyage au Mexique, rejoints par le membre du Congrès de San Diego, Juan Vargas.

“En raison de nos politiques d’immigration flagrantes, nous devons accorder une attention particulière au sort des immigrés originaires de pays africains, car ils se retrouvent pratiquement apatrides”, a déclaré Bass lors d’une conférence de presse à la suite de leur voyage à Tijuana.

«Il y a un processus très étrange l’égard de ces africains, il n’est pas transparent, ces immigrés ne parlent pas espagnol et la manière dont ils sont pris en compte n’est pas vraiment claire du tout.»

De nombreux demandeurs d’asile africains ont quitté leur pays dont des Mauritaniens, Camerounais et Erythréens où ils sont confrontés à des situation difficiles. Les migrants se rendent ensuite dans des pays d’Amérique du Sud, puis par voie terrestre jusqu’à la frontière sud.

“Ils ne devraient pas avoir à être traités comme ça”, a déclaré Lee. “Ils ne devraient pas avoir à faire un voyage aussi dangereux, juste pour se rendre dans un endroit qui, à bien des égards, est déshumanisant.”

Le département de la Sécurité intérieure (DHS) a déclaré que le système de comptage était en place, car ils n’avaient pas la capacité de traiter un grand nombre de demandeurs d’asile le long de la frontière Mexicaine.

Une fois que les demandeurs d’asile africains ont finalement été traités, ils doivent souvent faire face à des années de détention alors que leur demande d’asile est réglée devant le tribunal. En septembre, un demandeur d’asile camerounais âgé de 37 ans est décédé alors qu’il était détenu par le DHS à Otay Mesa.

Après leur visite à Tijuana, les représentants ont ensuite organisé une session de travail sur les conditions dans lesquelles se trouvent les demandeurs d’asile le long de la frontière. Ils se sont engagés à continuer de retourner à la frontière pour en apprendre davantage sur le sort des migrants africains.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here