Accueil ETATS-UNIE Etats Unis/Coronavirus : Trump décrète l’état d’urgence

Etats Unis/Coronavirus : Trump décrète l’état d’urgence

308
1
PARTAGER
trump annonce l'etat d'urgence dû au coronavirus

Le président américain Donald Trump a expliqué que cette décision permettrait d’accéder à jusqu’à 50 milliards de fonds pour lutter contre le virus.

Les États-Unis ont instauré vendredi l’état d’urgence, afin de lutter plus efficacement contre l’épidémie de coronavirus qui a contaminé plus de 2000 personnes et provoqué 47 décès dans le pays. Décrétée par le président Donald Trump, cette mesure offre plus de latitude à l’État fédéral pour mener sa politique sanitaire.  

Plusieurs États (Californie, Ohio, Virginie…) et villes (New York, Washington, Dallas…) ont également décrété l’état d’urgence sur leur territoire, ce qui leur permet par exemple d’interdire les rassemblements ou de fermer les écoles.

Il s’en sert pour étendre les pouvoirs du ministre de la Santé afin qu’il assouplisse le cadre réglementaire pour donner “le maximum de flexibilité” aux hôpitaux (sur le nombre de lits, la durée des séjours, etc) et améliorer la couverture des malades.

Donald Trump a également promis une aide fédérale pour les prêts étudiants, qui représentent une lourde charge pour les travailleurs américains dans leurs premières années de carrière. Par ailleurs, les réserves stratégiques de pétrole des États-Unis vont être portées à leur maximum. Le président a dit avoir “demandé au secrétaire à l’Énergie d’acheter à très bon prix de grandes quantités de pétrole brut pour le stockage aux États-Unis”. 

En outre, la Chambre des représentants américaine a approuvé ce samedi à l’aube, à une large majorité, un train de mesures visant à atténuer l’impact du coronavirus sur l’économie du pays. À couteaux tirés en pleine campagne présidentielle, républicains et démocrates sont finalement parvenus à s’entendre, comme les y avait encouragés le président Donald Trump.  

Selon la cheffe des démocrates Nancy Pelosi, le texte prévoit “le dépistage gratuit pour toute personne ayant besoin d’être testée, y compris celles qui n’ont pas d’assurance”, ainsi qu’un arrêt maladie d'”urgence”, avec “deux semaines de congés et jusqu’à trois mois d’arrêt pour raison familiale ou médicale”.  

La proposition de loi prévoit également un accès plus aisé à l’assurance chômage, ainsi qu’aux bons alimentaires, notamment pour les enfants privés d’école pour éviter la propagation, et débloque des fonds fédéraux afin de financer le programme “Medicaid”, couvrant la santé des Américains aux revenus les plus modestes. Après le vote de la Chambre des représentants, le texte devra être approuvé au Sénat, qui n’a pas prévu d’être en séance avant lundi après-midi, puis être signé par Donald Trump pour entrer en vigueur. 

l’express

Lire Aussi L’Union internationale des musulmans appelle à l’arrêt du vendredi et aux prières de congrégation

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here