Accueil ETATS-UNIE Etats-Unis: Biden signe son plan de relance

Etats-Unis: Biden signe son plan de relance

242
0
PARTAGER
Etats-Unis: Biden signe son plan de relance

Le président des Etats-Unis Joe Biden a signé jeudi 11 mars son plan de relance de l’économie, une promesse de campagne au montant de 1,9 milliards de dollars, au lendemain de son approbation par le Congrès.

Quelques heures plus tard, il a prononcé un discours très attendu sur la pandémie de Covid-19, dont la campagne de vaccination ne cesse de s’accélérer.

Le président américain a vanté les progrès spectaculaires dans la vaccination anti-Covid qui permettent d’espérer l’amorce d’un retour à la normale aux États-Unis d’ici la fête nationale du 4 juillet. Dans un discours à la tonalité tour à tour grave et optimiste, le locataire de la Maison Blanche a ordonné à tous les États la levée progressive des restrictions d’âge afin que tous les Américains adultes soient éligibles au vaccin d’ici le 1er mai. 

“C’est beaucoup plus tôt que prévu !”, a-t-il martelé, évoquant une trajectoire permettant “une bonne chance” d’avoir un 4 juillet festif où les Américains pourraient se réunir en petits groupes autour du traditionnel barbecue. “Ce combat est loin d’être terminé”, a mis en garde Joe Biden avant de dire sa conviction que de “meilleurs jours” étaient à venir.

Les Etats-Unis démontreront bientôt qu’ils ont “vaincu l’une des périodes les plus sombres et les plus dures” de leur histoire, a-t-il poursuivi. “Nous avons tous perdu quelque chose”, a encore souligné le président américain, évoquant l’année écoulée. 

Baptisé « plan de sauvetage américain », le plan de relance économique de Joe Biden baptisé “plan de sauvetage américain” comprend entre autres des Chèques généreux aux familles mais plafond abaissé, une allocations chômage de 300 dollar par semaine, Crédit d’impôt pour garde d’enfants, la suivie des test et Vaccins, aide aux établissements scolaires et universitaires, aide aux Etats et collectivités locales, ainsi que les petites entreprises.

Malgré l’opposition en bloc des républicains, qui dénoncent des dépenses extravagantes et mal ciblées, les démocrates, majoritaires à la Chambre des représentants, ont adopté mercredi le plan de 1,900 milliards de dollars, un montant vertigineux équivalant au PIB de l’Italie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here