Accueil MONDE Egypte: Manifestation pour le départ du président Sissi

Egypte: Manifestation pour le départ du président Sissi

246
1
PARTAGER
manifestation egypte

Des manifestations ont éclaté la nuis dernière au Caire et dans plusieurs autres villes en Egypte, faisant preuve d’une rare défiance contre le régime d’Abdel Fattah al Sissi, le président qui dirige le pays depuis 2014.

La police a utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser des manifestations dispersées au Caire qui réclamaient la démission de M. Sissi. Le Centre égyptien pour les droits économiques et sociaux, un groupe de la société civile, a déclaré qu’il y avait des dizaines d’arrestations parmi la foule dans la capitale, dans la ville portuaire d’Alexandrie et dans les villes du Delta du Nil.

Les manifestations ont eu lieu à la suite d’appels en ligne de Mohamed Ali, un entrepreneur en construction mécontent qui travaillait pour l’armée égyptienne avant de s’enfuir en Espagne. Là-bas, il a réalisé une série de vidéos sur l’utilisation abusive des fonds publics par l’armée égyptienne et le président. Les vidéos ont été partagé dans les réseaux sociaux au cours des deux dernières semaines.

M. Ali a cité des projets dans lesquels il a déclaré être impliqué, tels que la construction d’un hôtel de luxe et les résidences présidentielles, comme exemples de dépenses inutiles.

Les manifestations ont été interdites en Egypte depuis 2013 après que M. Sissi, qui était alors ministre de la Défense, a renversé son prédécesseur islamiste élu lors d’un coup d’État soutenu par le peuple.

Il a été élu président en 2014 et depuis lors, son régime a réprimé la dissidence en arrêtant des milliers de personnes, principalement des islamistes, mais aussi des militants laïques et des journalistes.

1 COMMENTAIRE

  1. Bla bla bla bla bla ( que je n’ai pas lu ) , vous pouvez aboyer tant que vous voudrez sur tous es sites africains et israéliens, supplier, vous trainer à genoux, pleurnicher, vous n’aurez pas vos croquettes!
    Le Sahara Occidental n’est pas reconnu comme vôtre par l’ONU, ça reste toujours un territoire sans statut définitif sur le plan juridique, vous aurez toujours le POLISARIO sur vos mollets ( restons polis) et vous l’avez in the baba. Jusqu’à ce jour les cartes géographiques montrent bien la délimitation entre les deux pays et bisque bisque rage.
    Petit territoire riquiqui coincé contre les sardines de l’Atlantique vous êtes, misérable narco monarchie vous restez et votre mégalomanie peut aller se rhabiller et avec votre roitelet qui aime tant se faire prendre en selfie en marcel tout dépoitraillé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here