Accueil Culture Culture: Le kora, l’un des instruments jovial de la musique sénégalaise

Culture: Le kora, l’un des instruments jovial de la musique sénégalaise

81
0
PARTAGER

Un ensemble constitué de fil élastiques, de bâton verticale en bois sacré, de la peaux d’animaux, tous serré et reposent sur un bol appelé LAHAL BUUDI en poular.

Le KORA est instrument très souvent aperçu dans les orchestres des musiciens traditionnels africains comme Salif keita, sekouba bambino, baba maal, oumou sangaré, Atoumane diabaté entre autres grandes voix de l’Afrique en particulier le Mali, la liste est loin d’être exhaustive. 

À lui seul, un ancien artiste noir Africain est capable d’en produire un album riche en culture africaine. Le batteur de l’instrument est libre de manier tous ses dix doigts, les plier et replier pour mettre la pression au fil bien serré. Dans le but d’en faire un bruit qui fera le bonheur des amoureux de la musique traditionnelle africaine. 

Le “KORAMAN” se retrouve dans une liberté totale, il peut se positionner comme il le veut, assis ou debout, ça ne change absolument rien. Le KORA laisse entendre un bruit très vivant. Mais les éléments qui constituent l’instrument vient tous d’animaux déjà morts. Une magistrale leçon de vie qui mérite en outre d’y être tiré. Malheureusement ce beau instrument disparaisse de mieux en mieux au profit d’autres “ditent modernes”.

La jeune génération de la musique africaine ne semble pas non plus apporter beaucoup d’importance à ce genre d’instruments très symbolique du point de vue social et culturel. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here