Accueil MONDE Coronavirus: la situation l’Afrique face à cette pandémie

Coronavirus: la situation l’Afrique face à cette pandémie

659
0
PARTAGER
Coronavirus: la situation l'Afrique face à cette pandémie

Moins impacté que le reste du monde, l’Afrique fait face, elle aussi, à la propagation du COVID-19. On dénombre 9 574 guérisons pour 31 839 cas confirmés et 1 423 décès dans 52 pays. Faute de vaccin, la médecine traditionnelle africaine monte au créneau. Dans cet article, nous faisons une mise à jour de la situation sur l‘évolution de la maladie sur le continent.

Au Burundi, début ce lundi 27 avril de la campagne électorale en vue des élections générales (législatives, locales et présidentielle). Dauphin de Pierre Nkurunziza, le général Evariste Ndayishimié portera les couleurs du parti au pouvoir, le Conseil national pour la défense de la démocratie-Forces de défense de la démocratie (CNDD-FDD).

Le pays est touché par la pandémie du nouveau coronavirus qui a déjà atteint 11 personnes, parmi lesquelles quatre guérisons et un décès. Des observateurs accusent le gouvernement, notamment le ministère de la Santé de n’avoir pas prescrit pas de mesures spécifiques pour la prévention du covid-19 pendant cette campagne électorale.

À l’instar de plusieurs pays africains comme le Cameroun (1er janvier 1960), le Soudan (1er janvier 1956) et le Sénégal (4 avril 1960), le Togo et la Sierra Leone célèbrent leur indépendance en pleine crise sanitaire due au nouveau coronavirus.

Le 27 avril 1960, alors que bien de territoires des anciennes AEF et AOF, confinés dans l’escarcelle française ahanaient encore sous la douleur des affres du colonialisme, le Togo sous l’impulsion du Premier ministre Sylvanus Olympio  proclama son indépendance.

La Sierra Leone quant à elle, se libéra du joug britannique le 27 avril 1961.

La Guinée a franchi le cap de 1000 cas. « Nous avons enregistré pour la seule journée d’aujourd’hui (dimanche) 98 nouveaux cas, qui font au total 1.094 cas positifs et malheureusement 7 décès », a déclaré à l’AFP le porte-parole de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS), l’organe officiel de gestion de l‘épidémie, Sory Keïra.

En Afrique du Sud, le ministre sud-africain de la police, Bheki Cele, a présenté dimanche des excuses publiques auprès de la communauté musulmane à la suite de propos “blasphématoires” tenus par un policier à l’encontre de fidèles musulmans interpellés pour infraction aux règles du confinement.

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux et authentifiée par la police, on voit des membres des forces de sécurité entrer dans une pièce où prient une vingtaine de personnes, contraintes alors de se mettre à terre.

L’un d’eux leur lance : “Etes-vous plus grands que le président ? Est-ce que Mahomet est plus grand que le président ?”.

La Guinée-Bissau a enregistré dimanche son premier décès lié au nouveau coronavirus. « Nous venons d’enregistrer un premier cas de décès », a déclaré à l’AFP le porte-parole de la commission interministérielle de lutte contre le Covid-19, le docteur Tumani Baldé, sans fournir plus de précisions.

Le petit pays d’Afrique de l’Ouest de 1,8 millions d’habitants a recensé 53 cas confirmés de contagion par le coronavirus.

En Égypte, le Premier ministre Moustafa Madbouli a annoncé dimanche que son gouvernement avait entamé des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI) afin d’obtenir une aide financière d’un an, pour affronter la récession due à la pandémie de coronavirus.

« Nous avons entamé des discussions avec le FMI pour l’obtention d’une assistance financière en plus d’une assistance technique », a déclaré M. Madbouli lors d’une conférence de presse télévisée au Caire, sans préciser le montant de l’aide demandée à l’institution financière basée à Washington.

À quelque 3 000 km de là, le Congo-Brazzaville, lui, est assuré de recevoir une aide de 6,8 milliards de francs CFA (11,3 millions de dollars) de l’Association internationale de développement (IDA) afin de l’aider à faire face au nouveau coronavirus qui a déjà fait 200 cas dont 19 guérisons et 6 décès.

Face à cette situation, le gouvernement a dû proroger l‘état d’urgence jusqu’au 10 mai prochain.

avec africanews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here