Accueil MAURITANIE Biram : La Mauritanie a besoin d’un mandat ou le dialogue de...

Biram : La Mauritanie a besoin d’un mandat ou le dialogue de sourd n’est pas la seule voix de cohabitation

445
0
PARTAGER

La direction de campagne de Biram Dah Abeid a organisé une soirée de remerciement pour ses militants et supporteurs. Les autres trois candidats de l’oppositions étaient présents, Kane Hamidou Baba, Sidi Mohamed ould Boubacar, Mohamed Ould Mouloud ainsi que le représentant du pouvoir Sidina Aly ould Khouna et d’autres personnalités, députés et syndicales.

Dans son discours d’ouverture Biram Dah Abeid a remercié ses hôtes et ses militants déclarant que c’est une soirée de célébration et de réconciliation, appelant à la paix avec tous les partis également celle du gouvernement. « Nous mettons aussi notre esprit de clairvoyance dans les rétrécissements du fossé entre les mauritaniens dans le rapprochement entre les mauritaniens dans l’entente, la discussion, les négociations et le dialogue entre les mauritaniens. Nous mettons notre esprit notre génie à la disposition du peuple, à la disposition des différentes factions politiques de notre pays pour aboutir à l’avancée de notre démocratie. La démocratie n’est pas seulement les élections…la démocratie c’est être capable de servir les problèmes la différence avec les adversaires de savoir se rapprocher, de savoir trouver un terrain d’entente entre les adversaires politiques entre les opposants politique et le pouvoir en place ». Ajoutant « Nous pensons que la Mauritanie a besoin d’un mandat ou le dialogue de sourd n’est pas la seule voix de cohabitation entre le pouvoir et l’opposition ».

Biram se veut un unificateur entre les acteurs politiques du pays en commençant par le dialogue ou chaque parti ne peut pas avoir tout ce qu’il veut. 

Ould Abeid s’est dit prêt au dialogue et à la négociation, ajoutant que le centre de son pouvoir est à la disposition de la négociation pour le bénéfice du peuple et du renforcement de la démocratie.

La Mauritanie en a besoin, en insistant sur son aptitude à se sacrifier, mais en contrepartie, elle a la capacité de négocier et de s’asseoir à la table de dialogue.

Ould Horma dans son discours a déclaré qu’il rejette la confrontation avec le gouvernement et cherche à ramener les citoyens Mauritaniens au moindre sens de la vie normale.

Il a ajouté qu’il va reconnaîtra la victoire de Ghazouani en voulant préserver l’unité  nationale et rejeter l’injustice.

Ould Hourma dit qu’il respecterai un compromis sur la double nationalité. Son parti veut la protection des enfants, une réforme agraire, mettre fin à la violation des pêches, et aussi travailler ensemble pour le développement des langues nationales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here