Accueil MONDE Algérie : Le chef d’État major demande que le président soit déclaré...

Algérie : Le chef d’État major demande que le président soit déclaré inapte

122
0
PARTAGER
algerie

En Algérie la situation vient d’évoluer et prend une tournure inattendue. C’est ce mardi matin que le chef d’État major à demander l’application de l’article 102 de la constitution qui constate l’état d’empêchement du président.

Cette nouvelle tombe un mois après le début des manifestations.
L’article 102 est une loi qui prévoit en cas de maladie grave ou durable du président de la République, si ce dernier est dans l’impossibilité totale de gouverner, alors le conseil constitutionnel doit proposer au parlement de déclarer l’état d’empêchement. C’est alors le président du conseil de la nation, l’équivalent du sénat, qui prend les rênes du pays.

Après 45 jours, si le président n’est pas en mesure de reprendre ses fonctions, le parlement prononce l’État de vacance. Enfin au bout de 90 jours, les élections doivent être organisé.

L’Algérie attire l’attention  du monde en ces périodes. La cause, les multiples manifestations contre la nouvelle candidature du président Bouteflika, qui aspire à briguer un cinquième mandat. Cependant le président Bouteflika qui avait par la suite cédé aux pressions et ainsi annoncé la retraite de sa candidature pour promettre de nouvelles élections dans la foulée. Cela n’avait aucunement calmé le peuple algérien qui continue toujours de manifester.

Le chef d’État major demande ainsi l’application de l’article 102 qui selon lui participera à la stabilité du pays qui est sous tension depuis un certains temps. Ahmed Gaïd Salah  pense que c’est la solution pour sortir de la crise. Mais aussi le fait de trouver un consensus avec la société algérienne est importante voire impérative. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here