Accueil MAURITANIE Mauritanie/Alerte Guidimakha : Un procureur qui agit contrairement aux lois

Mauritanie/Alerte Guidimakha : Un procureur qui agit contrairement aux lois

1256
0
PARTAGER
Alerte Guidimakha : Un procureur qui agit contrairement aux lois

Mohamed Ould Ikabrou, Procureur de Selibaby frappe encore dans le milieu Abolitionniste soninké au Guidimakha. Il vient de jeter en prison le nommé Housseinou Sina DIARRA, ressortissant village Bouanze sans raison apparente.

Sur une simple accusation d’avoir bousculé le fils de l’imam de la mosquée du village, le procureur le charge de trouble à l’ordre dans un lieu de culte. C’est du jamais vue ni entendu. Le procureur veut que ces hommes là, acceptent et restent les esclaves pour ces soi-disant nobles dans les villages basta. C’est tellement cruel et inhumain.

La réalité est que les soi-disant marabouts Cissé du village refusent catégoriquement qu’un descendant d’esclave conduit la prière dans les mosquées du village même s’ils sont plus pieux et instruits que les soi-disant nobles et marabouts.

Pire, les plaintes des victimes de l’esclavage coutumier dans le milieu Soninké ne sont jamais enregistrées, par contre, dès qu’un soi-disant noble ou marabout se déplace à Selibaby pour déposer plainte sur les familles qu’il qualifie d’esclaves avec des accusations fallacieuses, bien entendu et l’appui du maire féodal de Bouanze, le procureur s’en presse de les jeter en prison pour les faire taire.

Depuis hier 25 août 2020, le procureur de Selibaby a jeté illégalement un innocent militant abolitionniste en prison sans la moindre preuve des accusations pour juste satisfaire les esclavagistes Soninké. Il a pris la place d’un juge, l’avocat, président du tribunal et parti pris .Tellement triste.

Nous demandons l’intervention du ministre de la justice pour débarrasser la région du Guidimakha de ce farfelu magistrat qui utilise l’appareil judiciaire pour son enrichissement illicite, son confort personnel et abuse de son pourvoir sur du faux et usage de faux.

Notre requête à la CNDH et au commissariat aux droits de l’homme reste inchangé, c’est à dire l’exigence d’une assistance juridique aux populations vulnérables victimes à l’intérieur du pays que certains magistrats pervers piétinent les droits sans pitié ni répit. Le Guidimakha baigne dans le non droit total depuis l’avènement du procureur et le président du tribunal de Selibaby pendant plusieurs années maintenant.

Nous exigeons la libération immédiate sans condition de Housseinou Sina DIARRA.

Région du Guidimakha-Mauritanie: Le procureur de la ville de Selibaby, Mohamed Ould Ikabrou agit comme un négrier au milieu de ses esclaves noirs sur fond d’un racisme primaire.

Il ne le cache pas, rappelez-vous le 03 juin 2020 dernier, le fils d’un chef de tribu maure blanc, répondant au nom d’Ahmed Ould Deye, mini d’un gourdin, assène des coups violents à un certain Ahamed Ould Saleck par surprise qui ont failli lui couter la vie. Il s’en sortira avec une oreille complètement coupée. Puisque la victime était un Hartani noir de la tribu Zoubeiratte, ressortissant du village Hamagué, le procureur Ould Ikabrou avait refusé de prendre en charge sa plainte.

L’agresseur maure n’a pas fait la garde à vue de Ghabou jusqu’à Selibaby. Pire, le même procureur avait menacé ouvertement la victime si jamais elle tente de se venger, il la jettera en prison à vie. Vous voyez ô combien ce magistrat est raciste et esclavagiste ?

A la surprise générale, ce même procureur vient de jeter en prison un abolitionniste Soninké répondant au nom de Housseinou Sina Diarra, ressortissant de Bouanze sur des simples allégations d’agression du fils de l’imam de la mosquée du village sans preuve parce qu’on le considère comme un esclave rebelle. Le raciste esclavagiste procureur doit quitter la région du Guidimakha très rapidement. Il refuse systématiquement d’enregistrer les plaintes de victimes de l’esclavage et ses séquelles.

Diko Hanoune

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here