Accueil Economie AFRICA NITTÉ : « Les motos Jakarta, c’est le contrat première embauche...

AFRICA NITTÉ : « Les motos Jakarta, c’est le contrat première embauche des jeunes du Fouladou »

687
0
PARTAGER
africa nitte

L’emploi jeune constitue le talon d’Achille de tous les régimes qui se sont succédés à la tête de e l’État du Sénégal. La République sous le magistère de Macky Sall n’a pas malgré 7 ans de gouvernance échappé à cette réalité d’une importance primordiale. Cependant les jeunes du Fouladou à l’instar des jeunes de toutes les régions du Sénégal se focalisent vers l’auto-emploi en attendant de trouver une activité à rénumération plus décente.

Ils sont généralement des élèves et pour faire face à leur frais de scolarité, ils sont obligés de se trouver ce contrat à deux roues : la moto Jakarta.

La mine déconfite, l’allure svelte, dans un shirt trempé de sueur, Ahmadou Kandé attend impatiemment un client. Il n’hésite pas à héler des ménagères.

Sa moto n’étant pas équipée d’un mâle il se sert d’un sac à dos pour porter -sur lui- ses effets personnels qui sont essentiellement sa blouse et manuels scolaires.

Il se dit souvent que les autorités étatiques fournissent d’énormes efforts dans le sens de la capacitation des jeunes évoluant dans le domaine des motos taxis communément appelé au fouladou et à Kaolack ainsi que dans certaines localités du pays : Jakarta.

« Je suis dans le secteur il y deux ans de cela parallèlement avec les études. J’exploitais une Jakarta pour subvenir à mes besoins », nous informe Ahmadou Kandé président d’un groupement d’une dizaine de moto taximètres. Son collègue et ami Salif Baldé membre de l’association ARRÊT RTS nous confie l’existence d’environ 2000 Jakarta à Kolda. Les recettes quotidiennes tournent autour de 3500 en moyenne. Le propriétaire de la Jakarta touche 2000 frs le reste revient au conducteur. C’est-à-dire qu’il y a des particuliers qui achètent des motos Jakarta et qui emploient des élèves en situation de précarité.»

Chingo
Commando

Des difficultés qui s’expliquent par fait le secteur est saturé de ces deux roues en plus de la concurrence des moyens de transport en commun tels que les bus urbains de la compagnie nationale, ceci dit qu’il leur « arrive à ne pas réunir les 2000 frs de versement requis par manque de clients.» Dans ce cas de figure, « nous réglons les différends à l’amiable », précise Ahmadou Kandé.

Notre association est très active à Kolda, nous sommes à l’origine de plusieurs activités à but non lucratif, c’est-à-dire que nous organisons régulièrement des programmes d’éducation citoyenne, des journées nettoiement et de sensibilisation sur des questions liées à des fléaux ayant trait avec la déperdition scolaire, le mariage précoce en collaboration avec les populations nos mères notamment.

Un groupe de musique du nom de AFRICA NITTÉ présente dans la région regrette le fait que beaucoup d’acteurs sociaux ne s’impliquent profondément sur des questions touchant les couches vulnérables les jeunes et les femmes notamment du Fouladou. 

A lire également : En prélude de la sortie prochaine de leur opus, un double CD, Chingo, l’un des sociétaires du Label Africa NITTÉ Prod, revient sur leur parcours professionnel

En collaboration avec l’ONG espagnole AFRICA CAMINA, AFRICA NITTÉ envisage de sillonner toutes les régions du Sénégal pour s’imprégner davantage sur le quotidien des populations les jeunes sans emploi et les femmes notamment.

Le groupe vient même de sortir un single intitulé Jakarta. L’objectif étant de toucher plus de sensibilités pour la cause des jeunes laissés pour compte à l’image des conducteurs de Jakarta. Ainsi AFRICA NITTÉ se donne sa manière pour contribuer à donner plus d’échos à cette épine dorsale des autorités à savoir les difficultés auxquelles elles butent pour une promotion efficiente de l’auto-emploi.

Membres de l’Arrêt RTS avec Chingo

Il a déjà fait ses preuves pour avoir donné des concerts gratuitement en faveur des pensionnaires dans les principaux établissements correctionnels du Sénégal. Et que certains repris de justice ont finit par même à adhérer à l’esprit citoyen des activités organisées par le groupe AFRICA NITTÉ.

Réalisé par la synergie de la rédaction locale de SENALIOUNE à Kolda avec AFRICA NITTÉ.

Une moto Jakarta dans une ruelle près de Kolda

>> Lire aussi P-soul : « Je ne suis ni un guinéen encore moins un sénégalais je suis un Guinéegalais »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here