Accueil Economie Accords de pêche Mauritanie/ Sénégal : 50.000 tonnes de poissons par an...

Accords de pêche Mauritanie/ Sénégal : 50.000 tonnes de poissons par an autorisées pour les pêcheurs guet-ndariens

435
0
PARTAGER
pecheur arrête

Le continu du  nouveau protocole  de pêche signé lundi, 2 juillet entre la Mauritanie et le Sénégal stipule que les pêcheurs sénégalais sont autorisés à capturer 50.000 tonnes de poissons par an dans les eaux mauritaniennes

Le nouveau accord dévoile aussi que 40 licences seront accordés aux piroguiers  de saint  louis pour 200 sennes tournantes,  dans le but de régulariser la pêche et d’éviter toute éventuelle tension entre les deux pays voisins liés étroitement par les ressources halieutiques et énergiques.

Les décisions prises avec la Mauritanie sur la gestion des licences de pêche ont été informées aux pêcheurs  sénégalais de la langue de barbarie par leur ministre de tutelle, Oumar Guèye, qui leur a rappelé le  respect scrupuleux des nouvelles dispositions.

Pour le quai de débarquement initialement prévu à NDIAGO, il  a été rapproché vers Mboyo, une localité  mauritanienne située   à 2, 5 kilomètres de la frontière des deux pays.

De ce fait, la Mauritanie s’engage  à mettre  en place  cette infrastructure ainsi qu’une route y menant  et L’état du Sénégal  quant à lui se chargera, du tronçon entre le quai et Saint-Louis.

Pour le moment,  l’État sénégalais s’engage à livrer des camions frigorifiques aux acteurs pour le transport des ressources, en attendant la construction de l’ouvrage,  prévue dans une année.

Et c’est le port de  saint –Louis, qui accueillera les embarcations sous la supervision des responsables mauritaniens et sénégalais pour le respect du tonnage dans le cadre d’un contrôle contradictoire.

A souligner que ce protocole d’accord a été signé à Nouakchott en marge du sommet de l’UA, après un long moment de pourparlers et des reports de signature.

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here