Accueil Economie Accord de partenariat Mauritanie/CEDEAO : une si longue attente

Accord de partenariat Mauritanie/CEDEAO : une si longue attente

735
0
PARTAGER

L’Assemblée nationale a adopté mercredi, 19 décembre l’accord de partenariat entre la Mauritanie et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CÉDÉAO) signé depuis le 5 mai 2017 à Nouakchott entre les deux parties.

L’accord couvre quatre secteurs importants à savoir la liberté de circulation des marchandises, celle des personnes, des services et des capitaux entre la Mauritanie et les 15 pays de cette organisation.

Il comporte 25 articles définissant les principes fondamentaux, les objectifs et les domaines de son application.

Intervenant pour les circonstances, la ministre mauritanienne du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme, Khadijetou Mint M’Bareck Fall, indique que cet accord va renforcer l’intégration de l’Afrique de l’Ouest et à accélérer le développement économique régional.

« La CEDEAO et la Mauritanie s’engagent à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la promotion de leurs échanges commerciaux en éliminant les obstacles au commerce, en harmonisant les politiques commerciales et en assurant des conditions de concurrence équitables », a ajouté la ministre.

L’approbation de l’accord définit pour certains observateurs, comme un forcing du président Ould Abdel Aziz à jouer toutes les cartes pour que son pays redevient membre comme il l’a était depuis la création de l’instutition jusqu’à sa sortie en 2000.

En effet, le président Ould Abel Aziz qui a assisté la semaine dernière à la 52 session ordinaire à de la CDEAO en a profité pour solliciter aux membres de l’organisation le parachèvement de l’accord d’association entre la Mauritanie et cette communauté.

« La Mauritanie sait pouvoir compter sur vous chers fréres, chef s d’état et de gouvernement pour parachever notre accord d’association » dixit le Raîs mauritanien.

Pour rappel la Mauritanie a quitté la CEDEAO à l’an 2000 où elle était membre depuis sa fondation en 1975.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here