Accueil MAURITANIE Interview avec Cheikh Sow le coordinateur général d’ADECIMAO

Interview avec Cheikh Sow le coordinateur général d’ADECIMAO

482
0
PARTAGER

Cheikh Sow est le coordinateur général d’ADECIMAO, une Association pour la Défense des droits des Citoyens Mauritaniens Opprimés, nous somme assis avec ce dernier pour un interview sur l’origine de la création de cette association, les objectifs et autres.

Selon le coordinateur national, cette association est inspirée du forum de discussion de dawrugol mauritanie basé en france; avec ma participation du forum, je prenais notes ainsi j’appelai au téléphone toute personne qui a une bonne idée en discutant le besoin de la formation d’une association pour que quant il y’a un problème, d’essayer de le soulever en même temps avec un même mot d’ordre partout à travers le pays et dans le monde, et aussi créés des coordinations de bienfaisance avec une participation de tous mauritaniens la où il soit, c’est de cela naquit adecimao.

Sur la question des auteurs
Monsieur Sow a souligné que cette association a vu le jour en France, mais l’aide est venu de tous les mauritaniens du pays et de l’étranger. Nous étions ensemble de fonctionnaire et d’immigré allant de 15 personnes avec une première réunion tenue au mois Aout 2016; Abou Ndiaye, Diallo Ibrahima et moi avaient été désignés pour rédiger les textes de l’association, ensuite ils ont été approuvés par une grande assemblée général ou une bon nombre de mauritaniens étaient présents ; à la suite nous avons demandés une reconnaissance au près du gouvernement français,  et obtenu notre récépissé, par la suite nous avons créé des coordinations. les membres fondateur étaient cheikh sow, abou ndiaye, wélé ibrahima, ba hamet sidi, daouda diop, baidi ba, amadou boubou fall, thierno koundjou, ousmane dia, diallo mamadou birane, abou younouss niang, diya ba, mamadou mbaye, diallo amadou, cheikh athie et ba alassane.

Sur la question des objectifs
Cheick Sow a affirme qu’il s’agit
de réunir tous les ethnies autour des objectifs commun comme par exemple l’accès et la facilitation du recensement de tous citoyens mauritaniens ensuite aider et soutenir tous organisation, tous mouvement, tous parti politique qui lutte contre l’oppression en participant sans distinction d’appartenance politique comme par exemple flam ou Ira.
Créer des coordinations et sections au niveau du pays dans chaque région, ville, village et aussi à travers le monde, pour que s’il y’a un problème quelque part, ce problème devient celle de tous les mauritaniens, et s’il a lieu de manifestation, quelle soit coordonnée en même temps travers le pays et le monde comme une chaine de solidarité nationale.
Aider et soutenir tout individu luttant pour son droit, emprisonné, quelque soit son mouvement, son parti politique, son appartenance ethnique, l’épauler durant et après l’emprisonnement,
éduquer la masse populaire et être indépendant pour lutter contre les abus du pouvoir, reconnaitre ses droits et devoirs.
Les objectifs économiques et développements sont en arrière plan il ne peuvent être implanter qu’au dépend de la réussite de regroupement des personne autour des idées commun, c’est la deuxième phase des objectifs, c’est à dire des projets de développement ne dépendant pas de l’état.

Sur la relation avec les parties politiques et les mouvements des droits de l’homme Monsieur Sow a répondu que
beaucoup défini adecimao comme un mouvement de droit de l’homme, en faite c’est une association comme on dit en France la loi 1901. il peut être une chaine de solidarité, de développement, de politique. il se définit comme une association pour la lutte et le respect du droit de l’homme, par exemple quand l’ira défend les victimes de l’esclavage adecimao peut être présent, quand l’ajd/mr ou plej lutte contre les terres confisquées adecimao peut être présent, quand un jeune du village comme mbahe ou mbagne est accusé par un maure blanc comme qu’un dromadaire a été tué adecimao peut être présent. En plus nous ne cherchons pas à avoir un siège ou une députation c’est juste une association populaire.
sur le vif du sujet
adecimao a une relation naturelle avec les partis politiques, les membres de l’association viennent de tout les horizons des partis, d’organisations et mouvements des droits de l’homme. Nous avons une relation stratégique à savoir travailler par exemple avec IRA, Touche pas, Arc en ciel, FLAM, Kawtal, AJD/MR, etc..pour un problème spécifique posé.
Nous avons aussi un partenariat qui n’est pas écrit mais une rencontre durant une crise ou une manifestation, la dernière en date était la coordination des réfugiés mauritaniens au Sénégal.
adecimao envoi des courriers de prise de contact continuelle avec des coopératives, des associations villageoise, des jeunes, et agricole pourvu de les rencontrer et nous prévenir en cas de problème.

Sur la reconnaissance en Mauritanie et le nombre de coordination
pour le moment adecimao travaille sur la reconnaissance de paris, une lettre a été envoyé au ministère de l’intérieur et de la décentralisation avec notre avocat pour le dépôt des dossiers.
adecimao a quatre coordinations en France; celle de l’ile de France, de Rouen, d’Orléans et la coordination nationale ainsi que d’autres sections; une coordination en Belgique; en Afrique il y’a la coordination de Dakar, Congo, et Gabon, celle du Mali et Burkina Faso sont entrain d’être créées.
Au niveau du pays il y’a la coordination de Nouakchott sud, est et l’ouest plus celle de Mauritanie, la coordination Rosso, Zouérate, Boghé, Nouadhibou, une coordination en création à Kaédi et autres. Nous exhortons que tous coordination d’adecimao d’essayer d’avoir une reconnaissance dans le pays hôte.

Sur la question des membres d’adecimao
Tous nouveau membre désirant adhérer doit accepté les textes et règlements. La personne doit être en bonne caractère moral, ne doit pas être tortionnaire, tueur, ou génocidaire. Chaque membre est octroyé d’une carte; il y’a certains qui pensent que c’est les opprimés qui sont réunit dans cette association; no c’est une association des mauritaniens qui sont épris de justice et d’égalité. La personne opprimée ou pas peut adhéré à adecimao et aussi il y’a beaucoup de personnes qui ont quittés les partis politiques à la suite d’une déception, nous les avons accueillis à bras ouvert et intégré.adecimao a toujours besoins de nouveaux membres, pour les sensibiliser, les éduquer de leur droit et à l’égalité, nous le faisons partout surtout à travers les associations villageoises.

Sur la question du financement
Cheikh Sow nous livré que le financement est par cotisation mensuelle des membres et vente de carte au nouveau adhérant. Les coordinations s’entrent aide pour le bon déroulement de l’association, nous voulons être indépendant de nos ressources. Pour éviter les conflits d’intérêts nous ne demandons pas d’aide aux organismes ou certains personnes; l’argent n’est pas centralisé, chaque coordination gère indépendamment son budget.

pour conclure le coordinateur général d’adecimao Cheikh Sow lance un appel
Toute personne doit se représenter lui même face à une situation quelconque mais néanmoins adecimao est là pour le guider et l’aider. Nous, citoyens mauritaniens devons nous battre et s’unir pour un combat unique. N’attendons pas qu’on nous intimide, il faut se défaire.
Concernant la diaspora plus particulièrement celle des états-unis, je les tend la main pour venir nous rejoindre dans ce combat, cette association est le fruit du forum de dawrugol mauritanie; il y a une réticence envers d’eux de ne pas collaborer directement avec nous en France mais seulement avec les mauritaniens du pays. je l’ai appelle a créer une coordination, de nous soutenir et à participer à la lutte et le combat.

sur les textes de cette association adecimao
figure le préambule ci dessous

Rassembler toutes les composantes ethniques opprimées en Mauritanie autour des mêmes objectifs pour des actions coordonnées et soutenues ; apporter aide et soutien à toutes les organisations qui luttent pour le droit des opprimés ; préserver la dignité humaine, le respect de touts les droits humains ; la défense et la promotion de ces droits en Mauritanie ;faire connaître, diffuser et éduquer les citoyens mauritaniens à leurs droits ; relever, dénoncer et condamner toute violation par des actions de masses coordonnées ; apporter la solidarité, le soutien et l’appui aux victimes des violations.

Alioune LY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here